Toi, le (futur) Papa Geek

toi_le_futur_papa_geek__couvertureDepuis le temps que je dois vous parler de ce petit bijou de drôlerie pratique, il y a des chances qu’il ne soit plus en tête de gondole à la FNAC. Ça tombe bien ; c’est plus rigolo de fouiller dans les rayons pour faire un cadeau de Noël qui tue. Sinon, il reste l’achat en ligne.

Si Toi, le (futur) papa Geek se retrouve perdu au milieu de quelques guides de la parentalité façon Star-Wars – une saga qui participe pourtant à l’image déplorable du père, hein. On ne coupe pas la main de son fils pour lui apprendre à ne pas jouer avec des sabres laser. Enfin, c’est mon avis – Nicolas Kalogeropoulos compose un étrange mélange – très réussi – à l’usage des pères plus proches du vrai geek que du technophile-geek-auto-déclaré. (Si vous ne saisissez pas la différence, j’en parle ici).

La preuve que la sauce est bonne et équilibrée, est qu’un geek light comme moi, c’est-à-dire ni gamer, ni lecteur de Strange dans mon jeune temps (enfin, pas trop) ne se sent pas perdu dans les références, ni frustré par leur légèreté.

Les illustration sont de PapaCube - www.papacube.com - qui s'y connaît en enfants et en geekeries.

Les illustration sont de PapaCube – www.papacube.com – qui s’y connaît en enfants et en geekeries.

Parlons du guide en lui même. Etant déjà Papa Geek – le genre qui négocie du temps d’ordinateur et fait miroiter l’installation de Minecraft pour obtenir des tâches ménagères – je dois reconnaître que les conseils sont aussi pratiques que « Le Chat » de Philippe Geluck est philosophe. Dans un savant mélange d’humour geek et de prudence masculine – l’allaitement n’est pas votre choix, c’est compris ? – les conseils sont précis et arrivent à faire passer l’information que non, vous n’allez pas rigoler tous les jours, mais que ça en vaut tout de même la peine (surtout si vous suivez les conseils du papa geek).
Un savant travail d’équilibriste dont devraient s’inspirer un certain nombre de blogueurs(ses) parentaux(ales) qui donnent envie de se vasectomiser d’urgence avec un ciseau à bout rond. Pour compléter le tableau, le livre donne la parole à quelques papas blogueurs de référence (dont votre serviteur pas plus loin qu’à la page 131).

Pour le geek, la vie est un jeu. Il n’y a donc pas de raison que la parentalité n’en soit pas un. Passé la frustration de ne pas pouvoir changer une couche en appuyant sur la touche X après avoir retourné le bébé d’un savant flèche gauche puis flèche haut + A, on peut prendre « Toi, le (futur) Papa Geek » comme le guide ultime des soluces pour « Paternité 1» (un jeu de « LaVieLaVraie »).
Vous franchissez les niveaux (jusqu’à 100 niveaux proposés) avec des bonus à télécharger à chaque grande étape.
L’univers de « Paternité 1 » étant très fouillé, il n’y a pas toujours une seule solution par problème. Certains conseils sont donc donnés sous forme de diagrammes logiques très utiles.
Enfin, en bonus, vous trouverez des check-list vous permettant d’aborder certaines missions ponctuelles (comme un départ en vacances) voire improbables (partir en vacances sans les enfants).

Autant dire que « Toi, le (futur) Papa Geek » est à conserver précieusement pendant les 9 mois que dure la partie, et même au-delà.

L’auteur : Nicolas Kalogeropoulos est comme vous, il a l’ADN du geek, il fait des trucs que personne ne comprend, il aime les jeux vidéo, il sait coder et faire des sites Internet, et se servir des deux télécommandes de la TV. En plus, il a deux enfants… et un blog (monpapaestungeek.fr). C’est dire !

email
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher le dernier article de mon blog