Aimer. Encore.

C’est fini. Il, ou elle est parti. Sans se retourner, parfois en se retournant, mais notre amour est parti et cette fois, ne reviendra pas. Que l’on soit quitté ou que l’on quitte, il faudra faire le deuil de cette histoire, boire ou pleurer un coup, parfois les deux, et passer doucement à autre chose avec d’autant plus d’urgence que l’ex ne disparaît pas toujours.

Lire la suite...

PS : Je vous emmerde

Sortir son stylo. Non, je ne dessine pas. Ce n’est pas au crayon que je m’exprime, mais à la plume. Sortir de soi-même et écrire parce que c’est la guerre et que la plume est une arme d’instruction massive.

Ecrire pour être. Ecrire pour panser mais surtout pour penser. Parce que sans pensée, il n’y aurait pas de liberté.

Lire la suite...

[Livre] Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill

Sur le plateau des “Maternelles”, il n’y a pas que de beaux regards et de beaux sujets ; il y a aussi de beaux livres et en plus, on peut repartir avec. J’ai donc sauté sur l’occasion, après que Nathalie Le Breton ait présenté quelques ouvrages, et ai ramené “Ma maman est en Amérique : elle a rencontré Buffalo Bill”, roman graphique de Jean Regnaud et Emile Bravo.

Lire la suite...

[Film] A single man

Le cinéma américain commence doucement à prendre l’habitude de faire traverser l’océan Atlantique à des films d’auteur portés par des acteurs inspirés. Il y a pourtant dans le premier film de Tom Ford – le styliste, oui – tous les ingrédients pour une soupe lourdingue à la mode US et cela rend le résultant d’autant plus séduisant. George Falconer est […]

Lire la suite...

Jusqu’à la moelle

Je ne me souviens pas exactement du jour où elle est entrée sur la liste d’attente. Je me souviens du jour où elle en est sortie : c’était un beau dimanche d’été et l’après-midi ensoleillée tirait à sa fin. Ses nouveaux poumons n’étaient toujours pas arrivés. Ses anciens ne pouvaient plus attendre. Ils existaient pourtant, ces nouveaux poumons, sur un corps […]

Lire la suite...
1 2