[Film] Mad Max Fury Road

Convaincu par les bandes annonces et par les horaires des séances qui accommodaient mon emploi du temps, je suis allé voir “Mad Max Fury Road”. En 3D, mais ce n’était pas volontaire et pour tout dire, parfaitement inutile.
Le film dure deux heures. Deux heures d’adrénaline, d’images magnifiques, de véhicules et d’univers conçus par l’imagination perverse d’un George Miller qui n’a pas l’air calmé depuis les années 80.

Lire la suite...

Les copines de papa

Comme je n’ai plus de maman sous la main, j’attache une importance capitale à l’environnement féminin de mon papa. D’abord parce que les copines de papa apportent beaucoup d’attentions, d’affection et de décolletés. Ensuite, parce que d’abord on est amis, ensuite on est très amis et après, on est amoureux (sic).
Les copines de Papa peuvent être classées en deux grandes catégories et deux petites catégories : Les copines, les bonnes copines, les très bonnes copines et les amoureuses.

Lire la suite...

Retouchez ce sein que je ne saurais voir

En entrant dans l’univers photographique comme on entre en religion, j’ai tout de suite été confronté à la retouche d’image.
Comme on ne peut pas échapper à l’ambiance féministe que les débats parlementaire sur l’égalité homme-femme impriment à la société, et comme je n’aime pas parler d’actualité, surtout quand les susceptibilités sont exacerbées, je vais parler de retouche beauté.

Lire la suite...

Féministe ? Et alors ?

L’autre jour, j’ai perçu une lueur d’angoisse dans un regard masculin, ce même regard incrédule que l’on trouve chez les victimes de caméras cachées, celui qui se demande si c’est normal, s’il a bien vu, bien entendu, si c’est lui qui devient fou ou si c’est celui qu’il regarde qui l’est. Vous voyez de quoi je parle ? Le pauvre homme venait de m’entendre dire que j’étais féministe, et comme je ne suis pas franchement féminin, il était tout perdu.

Lire la suite...

[Livre] La pluie, avant qu’elle tombe

Une chose peut-elle être belle avant d’exister ? Être aimée parce qu’évidente, parce qu’inévitable ? Comme une certitude destinée à prendre corps ? Comme la pluie, avant quelle tombe ? L’histoire que raconte Rosamund pose la question. Rosamund repose dans ce petit cimetière anglais, mais sa voix résonne toujours. Sa voix résonne dans un petit appartement où trois femmes écoutent […]

Lire la suite...
1 2